Left Navigation

Propriétés à des fins récréatives


​​​​​​​​Il est important pour votre assureur de savoir de quelle manière et à quel moment vous utilisez votre chalet. Vous pouvez habituellement ajouter votre chalet comme résidence secondaire ou saisonnière à votre contrat existant.

L’assurance habitation pour une propriété secondaire ou saisonnière fonctionne différemment de celle de votre résidence principale. En effet, ces propriétés sont souvent o​ccupées seulement les fins de semaine, pendant quelques semaines ou quelques mois. Les propriétés saisonnières sont utilisées principalement à des fins récréatives à certains moments de l’année. Les résidences secondaires sont en général utilisées à longueur d’année.


Propriétés à des fins récréatives

Comment la propriété est-elle utilisée?

Les assureurs tiennent compte des facteurs suivants : 

  • La fréquence d’utilisation de la propriété 
  • La fréquence d’occupation
  • Le fait qu’elle soit louée ou non

Idéalement, votre chalet sera inscrit dans votre police d’assurance habitation à titre de propriété secondaire ou saisonnière. Vous pouvez aussi souscrire une assurance de biens dans une police distincte. 

​Assurer les risques spécifiés seulement 

En raison des risques associés à l’occupation à temps partiel, l’assurance d’une propriété à des fins récréatives est en général une assurance Risques spécifiés plutôt qu’une assurance Tous risques.

L’assurance Risques spécifiés couvre des risques comme un incendie, une explosion ou des dommages causés par la fumée. La couverture de certains risques, comme les dommages causés par l’eau ou le vandalisme, peut être plus difficile à obtenir ou plus chère parce que la maison n’est occupée qu’occasionnellement. Par exemple, si une conduite d’eau éclate, ou si des vandales s’introduisent par infraction pendant que votre propriété est inoccupée, les dommages seront probablement plus sérieux parce qu’il faudra plus de temps avant de les découvrir.

Exclusions habituelles

Parmi les exclusions courantes dans les contrats pour résidence secondaire ou saisonnière, mentionnons le refoulement d’égout et les pertes ou dommages causés aux articles suivants :

  • Clôtures
  • Aliments dans le congélateur
  • Outils de jardinage
  • Plantes extérieures
  • Arbres et arbustes

Sachez que tous les contrats comportent des limites en ce qui a trait aux embarcations. Si vous avez une embarcation à votre résidence saisonnière ou secondaire, parlez à votre représentant en assurance pour vous assurer que la protection souscrite est suffisante. 

Même si votre chalet est une « vieille baraque » de peu de valeur, il vous faudra une assurance en responsabilité civile. Celle-ci vous protège si une personne se blesse pendant qu’elle est dans votre maison, ou si vous mettez le feu accidentellement aux propriétés avoisinantes. 

Trois couvertures supplémentaires à prendre en considération

  1. Contenu. Certains contrats d’assurance incluent automatiquement les biens meubles jusqu’à concurrence d’un certain pourcentage des limites d’assurance du logement. Cela s’applique aux biens meubles laissés en permanence à la résidence secondaire ou secondaire. Tout ce que vous apportez et ramenez (comme les vêtements) est couvert par le contrat d’assurance habitation de votre résidence principale. Si ce n’est pas suffisant, vous pouvez souscrire une protection supplémentaire.
  2. Dépendances. Certaines polices d’assurance comprennent une couverture limitée pour les dépendances comme le hangar à bateaux, le garage ou la remise. Elle représente habituellement un pourcentage des limites d’assurance du logement. Si ce n’est pas suffisant, vous pouvez souscrire une protection supplémentaire.
  3. Valeur à neuf. Elle couvre le coût de la réparation d’un bien ou de son remplacement par un article neuf, sans déduction pour la dépréciation.

Contactez votre représentant en assurance pour en savoir plus sur les options qui s’offrent à vous.